Ecrire le cinéma - Pas son genre, pression sociale et culturelle sur un couple

Publié le 16 Mai 2014

Il est philosophe et professeur, elle est coiffeuse. Ok.

Comme elle est mignonne et qu'il vient d'être muté à Arras (quelle horreur, pense-t-il) où il ne connaît personne, il la drague entame une aventure avec elle. Sans conséquences, puisqu'il rentre à Paris tous les week-ends, où sa vraie vie se trouve. Ok.

On se dit: c'est dans l'ordre des choses. Une différence de statut social n'empêche pas de s'amuser (je suis très ironique dans ce début de billet).

Sauf que, bah ouais, comme ils s'aiment bien, les deux bougres, ils n'ont pas seulement une aventure mais une vraie histoire d'amour. Le grand A, je "je t'aime", les "je te présente mes amis" toussa toussa.

Et là, on se demande si leurs différences de vision de la vie vont consolider ou fragiliser leur couple. On penche au départ pour la première hypothèse, et on se dit que le réalisateur, Lucas Belvaux, est original.

Puis on a l'impression qu'on bascule dans la seconde, empêchant tout happy end, et on se dit que Lucas Belvaux parvient à éviter les clichés de ce type de relation mais fait preuve d'une lucidité cruelle.

Je n'ai pas spoilé, puisque je ne dis pas dans quel sens le récit bascule. Et la bande annonce est parlante.

J'ai beaucoup aimé ce film. Les deux acteurs, omniprésents car on vit dans leur bulle, sans tenir compte de l'avis des autres, sont craquants et portent magistralement le récit. Les deux personnages font le trajet l'un vers l'autre. Elle lui raconte toute la biographie de Jenifer Aniston et lui compare certains de ses diagnostics à la philosophie kantienne. Ils s'apprivoisent. Mais est-ce qu'ils se comprennent vraiment?

Justement, comme on n'a pas la vision et l'opinion des autres, il est intéressant de voir qu'un couple, constitué de deux personnes n'ayant pas eu le même parcours, est capable de se remettre en question à cause de ces différences, alors qu'elles ne remettent pas du tout en cause les sentiments.

Comme s'ils n'avaient plus besoin de l'avis des "autres" pour s'emprisonner dans un carcan eux-mêmes, se piéger, et mettre en danger leur relation.

Ecrire le cinéma - Pas son genre, pression sociale et culturelle sur un couple

Une vraie comédie dramatique. Car d'habitude, je ne vois pas trop où est le drame dans les films qu'on place dans cette catégorie.

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Cercles de culture

Repost 0
Commenter cet article