Comme un lundi matin - "Pétasse quand tu suces, tu avales"

Publié le 30 Juin 2014

Dans le bus, ce matin. La tête dans le c** mais ça ne regarde que moi. Le bus est plein, au bout de trente minutes, un type monte, s'installe deux rangs devant moi.

Pas de couleur, pas d'origine, pas de signe religieux. Un mec, point barre.

Il jette un coup d'oeil derrière, voit mes chaussures à talons, la cravate d'un autre type, a un petit sourire en coin et lance la musique à fond sur son téléphone.

Il dira plus tard que "c'est con j'ai pas mes écouteurs"... Ah bah oui. Mais plutôt que d'attendre de les retrouver, vas-y, fais nous profiter de la bonne musique du lundi matin.

Je n'ai pas reconnu le rappeur qu'on entendait, j'aurais bien aimé pour vous en mettre quelques extraits.

Parce que le type, non content d'écouter à fond sa musique de merde (musique??? Paroles???), rappe la moitié du temps par-dessus. Enfin, il gueule plus tôt. Au cas où on ne comprenait pas bien. C'est plutôt gentil de sa part non? Le premier morceau vante la violence banale. "Je suis parti de rien", "je vous nique tous"... La routine quoi.

Le deuxième morceau était plus intéressant. Ca commence avec des "pétasses", "salope je vais te baiser jusqu'au fond" ou un truc dans ce goût là. Désolée de ne pouvoir citer que du grosso modo. Je suis sûre que les paroles exactes vous auraient bien plu. Autour de moi, un type rigole car il trouve ça ridicule. D'autres font semblant de rien entendre ou montent le son de leur propre mp3. Car EUX ont des écouteurs!!!

Moi j'échange des regards gênés et un peu désabusés avec une autre femme assise à côté.

Mais quand le mec, qui se retourne de temps en temps vers nous pour bien s'assurer qu'il est bien la star du bus, lâche la phrase "Salope quand tu suces il faut que tu avales" (véridique), suivie de "quand je te baises je t'écrase contre le mur" désolée je n'ai pas supporté (D'une pour le bruit, de deux pour les insultes).

J'ai dit, un peu fort "S'il vous plaît vous pourriez arrêtez ce n'est pas très agréable?" (texto).

Et là j'ai eu droit à un festival de "ta gueule pétasse", "si t'es pas contente de la banlieue va bosser à Paname", "va te faire foutre", "t'as qu'à changer de bus, salope" etc.

Et de bien insister sur tous les "pute", "salope", "pétasse", "conne"* de la chanson avec un sourire goguenard.

Je n'ai plus répondu et ai attendu mon arrêt, deux minutes plus loin.

Autour de moi, la femme avec qui j'avais échangé des regards était toute gênée pour moi et m'a dit "laissez tomber, c'est pas grave".

C'est pas grave? On va au boulot, il n'est même pas 9h et:

- on laisse un mec faire chier le monde parce qu'on a peur de s'en prendre une? A 50 contre un?

- on accepte d'entendre des insultes envers les femmes scandées fièrement et en toute impunité?

Imaginez une seconde que le mec ait adapté son discours pour insulter les Juifs et les Arabes, ou mulsulmans, Blacks, Antillais, tout ce que vous voulez. Soit il se serait fait tabasser, soit je n'aurais pas été seule à lui dire de se la fermer. Mais là? Quand on fait l'apologie de la violence envers les femmes? "C'est pas grave". J'étais toute seule. En fait, et c'est le plus grave, je ne m'attendais même pas à être soutenue quand je lui ai demandé de la fermer. Je savais que ça ne servirait à rien. Mais je ne peux tout simplement pas me taire. J'aurais eu honte de laisser cet enfoiré continuer sans que personne ne l'interrompe. Je suis déjà fière d'avoir ouvert ma gueule et de l'avoir empêché pendant une seconde de continuer son morceau de rap infect parce que pendant cette seconde, ma voix aura été plus haute que la sienne. Et j'ai honte pour ceux qui ont baissé les yeux à partir du moment où j'ai levé les miens.

* Oui, je répète les gros mots pour que vous vous rendiez compte de ce que ça fait d'en entendre autant en 15 minutes, même quand on n'en est pas directement la cible.

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Je prends ma plume..., #Exutoire

Repost 0
Commenter cet article

Ah. 30/08/2016 00:24

"Olala du rap c pa dla musik" Ferme ta gueule.

t'as vu ma plume 31/08/2016 10:43

Euh, non. Je ferme pas ma gueule. Surtout que je suis fan de rap. En l'occurence c'est le texte de ce qu'écoutait le type que je critiquais. Si t'es pas capable de comprendre ça, apprends à lire, ravale ta salive et passe ton chemin.

Alice 30/06/2014 21:50

Je me rappelle à quel point je m'étais révoltée quand Pierre s'était fait agressé dans le métro, personne n'avait bougé. Et je m'insurge autant aujourd'hui et je dis bravo au peu de courageux qui n'ont pas peur de réagir, ce n'est pas en baissant les yeux qu'on imposera le respect et qu'on fera évoluer les mentalités de ces s*****ries machos et de ces affreux jojo!

Pauline 30/06/2014 18:02

Bienvenue dans un pays que l'on appelle "civilisé"... Moi ça me donne envie de pleurer.

Pierre 30/06/2014 14:47

Bien joué ! Même si effectivement ça ne sert à rien, tu as ta conscience pour toi !
Je ne sais pas si j'aurais eu ton courage…
Par contre juste à mon avis, ça aurait été un skinhead, les gens n'aurait pas réagi non plus.