Les vacances du petit Nicolas et une pensée pour les donateurs du Sarkothon

Publié le 8 Juillet 2014

C'est dingue. On n'a besoin de rien faire, nos deux partis chéris arrivent à se couler tout seuls...

Cascade à scandales

La revue de presse ces jours-ci n'est pas très variée. Elle n'est pas réjouissante non plus, même si les déboires des protagonistes ci-dessous ne sont pas pour me déplaire, je dois bien l'avouer.

Les donateurs du Sarkothon pourront-ils partir en vacances?

Là, moi, j'ai une pensée pour les âmes généreuses qui ont contribué au Sarkothon. Une pensée émue, triste, et très ironique. Alors que les vacances arrivent, j'espère qu'ils auront pu s'en payer et qu'ils n'auront pas vidé leur portefeuille pour "sauver le parti" dont tout le monde a l'air de vouloir se sauver maintenant.

Heureusement que les vacances d'été et le foot sont là pour épargner (un peu) Nicolas d'une folie médiatique

Extrait d'un article du site de France Info:

"Ma campagne n'a pas coûté un centime au contribuable"

C'est plutôt faux. Effectivement, contrairement aux autres candidats, Nicolas Sarkozy n'a rien touché de l'Etat au titre du remboursement de ses frais de campagne. Et cela à cause du rejet de ses comptes par le Conseil constitutionnel, en juillet 2013, à la suite d'un dépassement de "466 118 euros" du plafond autorisé. Cette décision a donc privé l'ex-candidat du remboursement de quelque dix millions d'euros. "Ma campagne n’a pas coûté un centime au contribuable !", conclut donc Nicolas Sarkozy. Mais l'UMP, n'ayant pas les moyens d'éponger cette dette, avait lancé une grande campagne de dons auprès de ses sympathisants.Ces dons peuvent donner droit à une réduction d'impôts à hauteur de 66% de leur montant et dans la limite de 20% du revenu imposable. Les personnes qui ont participé au "Sarkothon" ont donc pu obtenir une réduction d'impôts. Au total, cela représenterait 7,2 millions d'euros au maximum, calcule Le Monde. Autant de manque à gagner fiscal pour l'Etat, même si cela reste moins que le remboursement des frais si les comptes avaient été validés.

Les vacances du petit Nicolas et une pensée pour les donateurs du Sarkothon

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Le Canard se déplume

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article