Requiem à 4 mains gauches - Manosque renaîtra-t-elle de ses cendres?

Publié le 1 Août 2014

C'est le suspense que j'installe dans mon histoire.

Depuis le temps que j'en parle, il faut quand même que je vous explique (brièvement) de quoi il retourne!

Requiem à 4 mains gauches - Manosque renaîtra-t-elle de ses cendres?

Manosque - une ville à enjeux et passionnante à observer (si, si!)

Manosque, c'est une ville de vingt-mille habitants environ, dans laquelle j'ai vécu de 6 à 20 ans à peu près.

Pour moi, et c'est le parti pris dans ce livre, Manosque est très jolie et a un bon potentiel (nature, culture, terroir, développement économique), mais reste "coincée" entre l'héritage de Jean Giono (LE grand écrivain du coin qui a essaimé des envies d'écrire parmi de nombreux autres comme René Frégni, Pierre Magnan et des petites plumes comme moi), et le projet ITER, grande aventure nucléaire implantée à quelques kilomètres de la ville... (en gros si ça pète c'est nous qu'on meurt en premier et instantanément).

Ainsi, c'est un pied dans le passé et un autre dans le futur (puisque le projet ITER s'étendra sur des décennies), que Manosque fait un grand écart qui n'est pas de splus heureux puisque les jeunes (et les moins jeunes) s'y ennuient.

Malédiction - sur les traces de Jean Giono, ou pas

Je l'avoue volontiers, j'ai adoré Colline, le roman de Jean Giono qui fait le récit au siècle dernier d'un village et de ses habitants confrontés à de nombreuses catastrophes. L'un des personnages est d'autant plus mystérieux qu'on a l'impression qu'il sait tout à l'avance et qu'il se donne le rôle de prédicateur.

J'ai repris ces "codes" d'histoire: un territoire, des personnages qui se croisent, la peur d'une malédiction et un personnage omniscient et menaçant.

Sauf que ce n'est pas une copie:

- Reprendre les codes ne veut pas dire reprendre l'histoire: c'est une autre époque, un autre lieu (toujours dans les Alpes de Haute Provence, certes), d'autres personnages, une autre trame, d'autres rebondissements, une autre fin, et surtout une autre réflexion

- C'est ma manière d'écrire que j'exploite. J'ai déjà fait l'exercice (perso, au lycée) de reproduire le style de Giono. Disons que pour une lycéenne, c'est bien tenté. Mais je n'ai aujourd'hui ni l'intention de m'approcher du grand écrivain ni la prétention d'en être capable.

Mort à Mirabeau - le premier acte

Je commence fort avec le premier épisode que vous pouvez télécharger sur ce lien. Un personnage, qui aurait pu être très sympathique à voir évoluer, va mourir très vite. Dans un accident tragique. Ce sera le point de départ d'une histoire à rebondissements dans laquelle Monique, Guillaume, Walid, Saturnin et bien d'autres personnages encore vont être bien malmenés par ce qui se passe dans Manosque.

Y-a-t-il une malédiction?

Si oui, d'oû vient-elle? De ce vieux Gagou qui a l'air de tout savoir? Ou n'est-il qu'un messager? Dans ce cas, quel est le message? Manosque prend-elle l'eau à faire ce fameux "grand écart" entre le passé et l'avenir lointain? l'urbain doit-il cesser pour redonner sa place à la nature?

Si non, comment ne pas subir et pousser les autres à agir?

Dans les deux cas, comment faire face en attendant le prochain évènement?

Merci...

A tous ceux qui me soutiennent et notamment mes locaux... Mes amis et proches, et ceux du monde du livre qui relaient mes actus avec toujours autant de fidélité, à l'image de Florence et de son blog sur la littérature dans les Alpes de Haute Provence.

ALORS RENDEZ-VOUS:

- ICI pour assister à l'enchaînement des chapitres et se rendre compte de l'ambiance

- ICI pour télécharger le premier épisode (le deuxième viendra en août dans les prochains jours...)

- ICI pour vous procurer le livre en version papier

- ICI pour le prendre en version numérique

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Mes écrits : Poids Plume

Repost 0
Commenter cet article