Lecture de Requiem à 4 mains gauches - Episode 3

Publié le 19 Septembre 2014

RAPPEL IMPORTANT: SEANCE DEDICACE LE 27 SEPTEMBRE A MANOSQUE!!!

La rentrée de septembre s'annonce mouvementée pour les Manosquins enfermés dans ce roman.

Mais que s'est-il passé, pour rappel, dans les deux premiers épisodes ?

Cet article est garanti sans (vrai) spoiler.

Mais d'abord, un aperçu des principaux personnages et des liens entre eux pour ce ce premier quart de livre.

Lecture de Requiem à 4 mains gauches - Episode 3

Juillet - Aurore ou le commencement

Une jeune fille qui aurait pu faire de belles choses, Aurore, est morte. On l'apprend dès les premières pages.

La route départementale qui passe par le pont de Mirabeau est meurtrière, la ville de Manosque s'en émeut et l'enterrement représente l'occasion de découvrir de nombreux personnages. Lors de l'enterrement, le cycle des catastrophes commence (ou continue, c'est selon les interprétations de chacun) avec la survenue un phénomène naturel dangereux...

Août - La promesse manquée

Après la mort de sa mère (Aline), deux ans plus tôt, Saturnin a décidé de partir de Manosque et de ne plus jamais y remettre les pieds. Mais étrangement, lorsqu'il apprend l'accident d'Aurore, une ancienne camarade de lycée dont il a été amoureux, il se sent attiré comme un aimant vers la ville qui l'a vu grandir.

C'est ainsi qu'il retourne chez sa tante, Monique, sans trop savoir pourquoi. Il retrouve un ami d'enfance, Guillaume, et tombe sous le charme belle jeune fille (Maud).

Pendant ce temps, le mois d'août, marqué par une chaleur presque insupportable même pour les locaux, est le témoin d'une deuxième catastrophe naturelle...

 

Septembre - Ma soeur Anne

La rentrée s'annonce mouvementée, avec une manifestation importante qui se prépare chez les militants contre la réforme des retraites qui s'apprête à être votée. Monique, la tante de Saturnin donc, fait partie des meneurs historiques en tant que membre de la section communiste de Manosque. Mais elle a un pressentiment... Gagou traîne dans les parages, gesticule, profère des menaces, et Saturnin a l'air de lui prêter un peu trop attention.

Extrait choisi:

Gagou était réapparu et s’approchait de la militante. Il lui saisit le bras et elle ne parvenait pas à s’en dégager.

« Tu veux sauver les petites bêtes, hein ? C’est bien ! Moi aussi je veux sauver les petites bêtes. Ici, ça pue. »

Il fallut l’aide de trois gars pour parvenir à dégager la pauvre femme de la main qui la serrait comme un étau. Elle criait mais semblait davantage écœurée par l’odeur que dégageaient la peau et l’haleine du vieux qu’effrayée par le personnage.
Pendant qu’on l’éloignait de la foule pour le plaquer contre le mur et le calmer, il continuait de crier :

« Mais vous ne sentez pas, que ça pu
e ? Moi, je veux les sauver, les bêtes. »

Lecture de Requiem à 4 mains gauches - Episode 3

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Mes écrits : Poids Plume

Repost 0
Commenter cet article