Le TGV Lyon-Turin? NO TAV!

Publié le 3 Mars 2015

En Italie, une mobilisation massive s'est levée contre le projet de TGV entre Lyon et Turin, appelé TAV. Matteo Renzi serait en première ligne, puisque concerné par le passé, en tant que maire de Florence, par la création de cette ligne à grande vitesse.

Dans ce mouvement, des intellectuels s'engagent, dont Erri de Luca, qui risque aujourd'hui 5 ans de prison pour "appel au sabotage".

Le TGV Lyon-Turin? NO TAV!

TAV or NOT TAV?

La question se pose, puisque le projet entend, au départ, permettre de faire le trajet Lyon - Turin en beaucoup moins de temps.

Sauf que... deux chiffres suffisent pour émettre de sérieux doutes sur l'intérêt de ce projet :

- 26 milliards €, voilà la bagatelle d'investissement que ce projet ferait supporter à l'Italie et la France pour un tunnel de 57 km

- 17 % : la ligne n'est actuellement utilisée qu'à 17 % de ses capacités

Alors, le TAV est-il légitime ou non?

L'ENGAGEMENT D'ERRI DE LUCA

Cela fait un moment que cet écrivain, parmi les plus connus dans la littérature italienne contemporaine se mobilise contre le TAV. Il déclare régulièrement, et l'écrit même dans La Parole contraire, que cette ligne doit être sabotée.

Ce qui lui vaut une plainte déposée par Lyon-Turin Ferroviaire, une filiale de l'entreprise publique SNCF Réseau et de son homologue italien, chargée de la construction de la ligne.

« Le verbe saboter a beaucoup de sens. Et personne ne peut, même pas un juge, m'empêcher d'employer ce verbe », se défend l'écrivain.

Il risque quand même 5 ans de prison.

LIBERTE D'EXPRESSION?

Est-ce une atteinte à la liberté d'expression que de porter plainte contre lui pour de tels propos? C'est sur cet argument que jouent les défenseurs d'Erri de Luca, dans une pétition relayée ci-dessous.

Seulement, j'ai des doutes sur cette argumentation. Appeler au sabotage dans un livre n'est pas condamnable à mes yeux. Mais accuser les plaignants de ne pas respecter la liberté d'expression d'Erri de Luca occulte sans doute d'autres aspects de ce dossier, qu'il serait sans doute plus délicat d'aborder pour les personnages politiques s'étant exprimés en faveur de l'écrivain.

En gros, dénoncer l'atteinte à la liberté d'expression permet de ne pas trop se mouiller, je trouve. Par exemple, de nombreux techniciens et experts auraient remis en cause les rapports et études menés par les gouvernements entre 2006 et 2012.. Y aurait-il d'autres intérêts en jeu avec ce projet que l'intérêt général?

Nous avons lu La Parole Contraire qu'il vient de publier aux éditions Gallimard où il défend sa liberté de parole. Alors que la France vient de se mobiliser pour défendre la liberté d'expression, comment pourrait-elle laisser un écrivain risquer la prison pour ses déclarations publiques ?

En lecteurs, nous exprimons notre solidarité avec Erri De Luca.

En citoyens, nous demandons à l'État français de donner l'ordre à SNCF Réseau de faire retirer cette plainte.

En Européens, nous demandons au Parlement européen de se prononcer sur la liberté de critique d'un projet financé par la Commission européenne sur nos deniers.

En défenseurs de la liberté d'expression, nous n'acceptons pas qu'un écrivain soit poursuivi pour ses mots.

DECOUVRIR UN ECOLOGISTE CONVAINCU

En tout cas, c'est pour moi l'occasion de découvrir les écrits d'un fervent écologiste, avec notamment cet extrait de Trois Chevaux:

Un arbre a besoin de deux choses : de substance sous terre, et de beauté extérieure. Ce sont des créatures concrètes mais poussées par une force d'élégance. La beauté qui leur est nécessaire c'est du vent, de la lumière, des grillons, des fourmis et une visée d'étoiles vers lesquelles pointer la formule des branches. Le moteur qui pousse la lymphe vers le haut dans les arbres, c'est la beauté, car seule la beauté dans la nature s'oppose à la gravité. Sans beauté l'arbre ne veut pas. C'est pourquoi je m'arrête à un endroit du champ et je lui demande : « ici tu veux ? » Je n'attends pas de réponse, de signe dans la main qui tient son tronc, mais j'aime dire un mot à l'arbre. Lui sent les bords, les horizons et cherche l'endroit exact pour pousser. Un arbre écoute les comètes, les planètes, les amas et les essaims. Il sent les tempêtes sur les soleil et les cigales sur lui avec une attention de veilleur. Un arbre est une alliance entre le proche et le lointain parfait.

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Le Canard se déplume, #Je prends ma plume...

Repost 0
Commenter cet article