La plume et la terre - découverte enthousiaste du Parlement sensible des écrivains

Publié le 4 Mai 2016

Ecrivains, climat, Jacques Gamblin. Un trio de mots et de noms qui justifie de passer 23 minutes à regarder et écouter cette vidéo.

L'acteur parle avec sensibilité, ironie, simplicité, pour tenter de redonner du sens à nos existences, en en pointant l'absurdité dans une société de consommation jusqu'à outrance.

Et ce qui est ironique, c'est que ce discours est prononcé dans le cadre de la COP21 à l'Assemblée nationale. Ce qui n'empêche pas notre Gamblin national d'égratigner les politiciens en face de lui qui ne parlent d'environnement que "pendant les années bissextiles, lors des élections présidentielles".

"Rien n'est à moi, ni ma maison, ni mon jardin, je vis sur un morceau de terre, sous un morceau de ciel qu'on me prête."
"Il est temps de faire de toutes petites choses multipliées par des milliards de toutes petites."

Autrement, le Parlement sensible des écrivains (naissance en novembre 2015, avec un évènement le 14, dont est extraite je pense cette vidéo ayant été mise en ligne le 2 mai 2016), c'est ça:

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Le Canard se déplume

Repost 0
Commenter cet article