Deux dernières courses pour terminer la course à pied - Chapitre 1

Publié le 26 Septembre 2016

Deux dernières courses pour terminer la course à pied - Chapitre 1

Pour une certaine raison, je dois arrêter de courir. Alors je me suis laissé deux courses pour terminer en beauté et tenter d’atteindre mes objectifs.

CHAPITRE 1 : les Foulées Lambersartoises (10km)

Objectif : 50 minutes maximum

Kilomètre 0 : heureusement que j’ai pu aller aux WC juste avant sinon je faisais une Yoann Diniz en cours de route. Je renifle un peu, à cause de ma fin de rhinopharyngite et je me dis que ça va être long. Mais il fait beau, pas trop chaud, pas trop froid, et j’arrive à me faufiler parmi les gens.

Kilomètre 1 : 4 min 53. Parfait, faut continuer comme ça. On arrive le long de la rivière (la Deûle) pour un petit aller retour.

Kilomètre 2 : 5 min 02. Ne pense à rien, regarde ceux qui sont devant toi et suis, ne te pose pas de questions.

Kilomètre 3 : 4 min 48. Top. Mes jambes me portent bien, je ne force pas ma foulée. Mais je dois faire gaffe à mon souffle. Ce n’est pas normal de trouver le temps long au bout de seulement 15 minutes de course environ. Même pas le tiers. Je me demande si je vais vraiment faire un semi-marathon la semaine prochaine. Je ne me suis sans doute pas assez entraînée pour tenir ce rythme. Et puis cette allée interminable... On voit déjà depuis un moment l’endroit où il faudra faire demi-tour. Et là, c’est un faux plat montant.

Kilomètre 4 : 4 min 58. Très bien, très bien, bientôt la moitié. Après on verra.

Kilomètre 5 : 4 min 58. J’ai trouvé mon rythme, tout baigne sauf que… Ah, on fait deux boucles de 5 kilomètres en fait. Bon, c’est pas grave, dis toi qu’au moins, tu connais le parcours et tu sais comment réagir. Il n’y a pas beaucoup de montée, pas de piège, et c’est plus fluide qu’au début de la course. Le plus dur arrive pour le mental là. Il faut « juste » passer ça. A chaque fois c’est difficile, mais à chaque fois tu sais que tu peux y arriver.

Kilomètre 6 : 5 min 16. Il faut « juste » passer ça, bien sûr. Facile à dire, à penser, mais à appliquer c’est autre chose. Dans quelques minutes il ne restera plus qu’un quart d’heure. Il ne faut pas baisser le rythme, et même plutôt l’augmenter si tu veux atteindre parfaitement ton objectif.

Kilomètre 7 : 5 min 15. Accélère au début pour rattraper du temps et récupère ensuite quand tu sens que tes jambes ou que ton souffle ne tiennent plus. C’est comme du fractionné, et le temps passe plus vite comme ça…

Et si je marchais ? Arrête ! c’est sans doute la dernière fois que tu cours un 10 kilomètres, c’est rien, ça passe vite. Si tu craques, tu le regretteras. Et tu décevras tes proches par la même occasion.

Kilomètre 8 : 5 min 14. Cette stratégie est plutôt la bonne, tout se passe bien, je retrouve même le plaisir de courir que j’ai perdu depuis 20 minutes. J’accélère de nouveau, ce faux-plat interminable que je fais pour la deuxième fois est bientôt terminé. Après ça descend légèrement et ce sera la fin ! L’objectif de moins de 50 minutes est plutôt cuit, mais tant qu’on reste sous les 51, ça passe.

Kilomètre 9 : 5 min 31. J’ai un point de côté depuis une minute, c’est l’horreur. J’hésite entre ralentir fortement pour faire partir ce point de côté et accélérer en ignorant la douleur pour terminer le plus rapidement possible. Une femme qui me dépasse m’encourage et je décide de m’accrocher à elle.

Kilomètre 10 : 4 min 57. Donc 50 min et 45 secondes en plus. C’est très bien, je me suis reprise. Mais… il y a en fait presque 200 m encore à parcourir ! La course est donc à peine plus longue prévu mais ça fera une petite minute en plus. Et une minute, ça peut paraître long.

C’est en terminant un tour de stade dans Lambersart que je passe la ligne d’arrivée. Cette ligne symbolise la libération et la suppression de toutes pensées négatives. Comme si toutes les épreuves de la course s’étaient envolées d’un coup pour laisser place à la super satisfaction du résultat. Record battu !

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Le Canard se déplume

Repost 0
Commenter cet article