2013 : engagement multiple

Publié le 4 Février 2013

 

Sociétal, social, féministe, écologiste, difficile de cibler les combats prioritaires. Certains n’ont pas besoin de tergiverser, car une seule cause dépasse toutes les autres, on dirait (« un papa, une maman… »).

Tant mieux pour eux et ceux qui, plus généralement, n’hésitent pas et font un choix clair et net dès le départ.

 

Pour beaucoup d’autres d’entre nous, pauvres terriens, on est pris le cul entre 4 chaises (il ne vaut mieux pas avoir des fesses trop petites…).

Et la lecture de Causette, magazine plus féminin du cerveau que du capiton, permet de prouver que chacun de ces quatre thèmes méritent une attention particulière, et en même temps nous embrouille encore plus le cerveau : quelle « cause », « lutte » choisir ?

Difficile en effet de se battre constamment sur tous les fronts.

 

Million-dollar-baby-6.jpg

Quelques extraits d’articles qui donnent envie de s’arracher de son fauteuil du bureau pour aller combattre les maux de la planète :

 

1/ Courrier d’un lecteur macho qui pense être infiniment intelligent

 

Mme Carla (avec tout le respect que je lui dois) aurait pourtant dû aller plus loin [« on n’a pas besoin d’être féministe »] : bien sûr que notre génération n’a pas besoin d’être féministe, elle a besoin d’en réparer les excès ! Parce qu’il est beau, le bilan du féminisme… Divorces de convenance, couples brisés, familles monoparentales, violences conjugales, pauvreté, perte de repères, immaturité affective, abêtissement, délinquance juvénile, drogue, sexe bestial… n’en jetez plus ! Regardez nos belles banlieues et constatez ce qui se passe quand les pères, de guerre lasse, démissionnent. Finalement, le féminisme, idéologie de jouisseuses, n’aura fait jouir que les psychanalystes et les avocats.

 

2/ L’exemple d’une femme exemplaire, qui nous donnerai presque honte d’être comme nous sommes

 

Il suffirait d’un petit clic sur votre portable, d’un modeste don pour que, n’importe où dans le monde, une femme puisse étudier grâce à vous ? trop simple ? Attendez… Lindsey Nefesh-Clarke va vous convaincre. Cette entrepreneuse met la solidarité internationale à l’heure du numérique. Armée d’un sourire, elle améliore concrètement la vie des femmes pauvres dans le monde entier.

 

3/ Appel à l’éveil des consciences

 

Le gaz de schiste est à l’énergie ce que le vieux billet froissés retrouvé dans une poche est aux fins de mois difficiles : un ballon d’oxygène. Sauf qu’ici, il s’agit de CO2. Grâce à ces « ressources non conventionnelles », inutile de préparer l’avenir, de financer les énergies renouvelables ou de chercher des alternatives : le gaspillage à crédit peut continuer !

 

Et il y en a plein d’autres, de textes qui nous interpellent de la sorte.

2013 : et vous, vous vous engagez dans quoi ?

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Le Canard se déplume

Repost 0
Commenter cet article