C'est la rentrée - L'Ecole Am Stram Gram

Publié le 4 Septembre 2011

C’est demain la rentrée, pour les êtres à cartables et à cartes Pokémon. Voici deux poèmes signés Marien Guillé pour l’occasion :

 

Am stram gram

 

Am stram gram

Pic et pic école et drame

Piquet piquet écholié’ram

Piquet piquet coler gram

 

Kouré quour et ratatam

cours et cours et patati et patatam

Gouré gouré rat’tapalm

Pik àlam et cœur enlarm

 

Epis qui pique et rat tam tam

Pis ki pike et colère dram

Epi kipike et pleur et larme

Pi ki cœur alarme

 

Pis képi ki koll et drame

Képi col et d’arme

Képi k’écoeur et lame

Equoeur et l’arme

 

Pic épic ékoeur lalam

Bourre et bourre et ratatam

Couri pouri pourir l’ame

Pouri pouri pour’rire l’arme

 

Piqué piké l’cœur

pi qipleure et col cédram

Pi ki pleure et s’arme

Pi ki pleure et s’arme

Couré couré bour tonarm

 

pinocchio.jpg

 

Pinocch’

 

Du bout de tes doigts

Deux fils de soie

Animent tes mains de bois

Et ton cœur gros comme ça

 

Deux fils venus d’en haut

Tenus par ton marionnettiste

Mais c’est toi Pinocchio

Qui fait vivre la piste

 

Tu avances dans l’étroit

Guidé par un artiste si malhabile

A faire de tes membres de bois

Une âme bonne et agile

 

Deux fils au bout des mains

Deux fils de satin

Qui te font jouer au lutin

Au roi ou au baladin

 

Le spectacle fini tu ne redeviens

Que ce pauvre petit pantin

Aux membres tout de bois

Bien fragile et sans voix

 

Mais face à l’artiste

A l’épreuve du public

C’est toi le plus malin

C’est toi qui tire les fils de ton destin

 

*

 

Tu es parti un jour de printemps

Laissant tes fils pantelant

Tu voulais découvrir le monde

Et entrer dans la ronde

 

Prendre ta liberté te sera utile

Mais un pantin sans ses fils

Errant dans ce monde si futile

Se doit d’être bien agile

 

A l’école tu t’ennuies

Les autres ne sont pas sympas

Tu préfères tes amis comme toi

Tes amis de bois

 

Sur ta route tu croises des tas de gens

Pas toujours honnêtes, pas toujours gentils

Mais qui se disent tous tes amis

Alors tu te laisses tenter

Après tout, c’est vrai, la vie

C’est fait pour s’amuser

 

Tu aimes bien nouer les fils de ton destin

Tu aimes bien courir à demain

Tu aimes bien partir t’amuser

T’enfuir de tous les côtés

 

Mais lorsqu’on t’attrape le bout du nez

Et qu’on veut savoir la vérité

Tu dis trop de mensonges

Et ton nez s’allonge

 

Facile de jouer Pinocchio

Quand il n’y a pas de règles

Un jour tu apprendras

Que vivre parmis les humains

N’est pas comme chez les jouets de bois

On a parfois du chagrin

 

*

 

Petit pantin de la rue

 

Trois fois rien sur le dos

Qu’un vieux bonnet rouge

Bien trop grand pour toi

Trois petits fils de soie

et un nez qui bouge

 

Comme l’eau ça mouille

Que c’est pas bon pour le bois

Tu t’amuses à sauter dans les flaques de soleil

Celles qui n’éclaboussent pas

 

Même si parfois tu en as du chagrin

Tu ne peux pas faire couler de larmes

Sur ton beau vêtement de bois

Alors tu cours vite à demain

 

Si ta vie ne tient qu’à un fil

Alors choisis le bon

Celui qui fera de toi, jouet fragile

Un vrai petit garçon

 

 

Rédigé par t-as-vu-ma-plume.over-blog.com

Publié dans #Le Canard se déplume

Repost 0
Commenter cet article