Ecrire le cinéma - Le Tableau, un scénario teinté de poésie

Publié le 22 Décembre 2011

Juste un conseil, alors qu’on s’approche de Noël et que les parents et papi-mamie emmènent leurs petits voir Le Chat Potté, courrez voir Le Tableau ! C’est un pur bijou.

 


 

 

Il s’agit d’un film d’animation de Jean-François Laguionie, sorti le 23 novembre dernier. On assiste à la conjugaison de séquences d’animation lorsqu’on est dans les tableaux et des images de synthèses lorsque nos personnages plongent dans la réalité.

 

L’histoire ? Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante, voilà ce qu’un Peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent trois sortes de personnages : les Toupins qui sont entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. S'estimant supérieurs, les Toupins prennent le pouvoir, chassent les Pafinis du château et asservissent les Reufs. Persuadés que seul le Peintre peut ramener l’harmonie en finissant le tableau, Ramo, Lola et Plume décident de partir à sa recherche. Au fil de l’aventure, les questions vont se succéder : qu'est devenu le Peintre ? Pourquoi les a t-il abandonnés ? Pourquoi a-t-il commencé à détruire certaines de ses toiles ! Connaitront-ils un jour le secret du Peintre ?

 

C’est Anik Le Ray qui a écrit le scénario du film en partant de l’idée d’une histoire sur la création pas avec un grand C. De là vient l’histoire d’une société hiérarchisée dans un tableau inachevé, où quand la leçon de vie rejoint la poésie pour un vrai moment de grâce.

La peinture choisie est celle de Chagall, Matisse, Derain, Bonnard, Picasso ou encore Modigliani, dont certaines images hantent le film d’animation. On peut recoudre fil par fil et au fur et à mesure des tableaux l’histoire d’un peintre fasciné par Venise et romantique.

 

Petite remarque personnelle : quand la réplique du film qu’on préfère est la dernière avant le générique, c’est que le scénario a réussi son pari.

 

 

PS : A partir de maintenant et ce jusqu’à la clôture des votes, je me permettrai de vous rappeler que vous pouvez me soutenir, avec mon roman Nouvelle Lune sélectionné pour le festival de polar Plume de Glace, en me mettant une bonne note (de 1 à 5) et en mentionnant une adresse email valide. C’est ici que ça se passe. Si vous souhaitez me soutenir même sans voir lu…faites quand-même. Merci d’avance ! 

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #A la croisée des arts

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article