La difficulté de la comparaison – mon livre et Die Hard 5

Publié le 14 Février 2013

 

 

La comparaison tient en une expression : « Une belle journée pour mourir ».

C’est l’accroche pour le film DIE HARD 5.

C’est à peu près la première phrase de mon deuxième roman, Requiem à quatre mains gauches, pour lequel je suis à la recherche d’un éditeur : « c’était une belle journée pour mourir… » (Aurore allait s’en rendre compte à ses dépens…)

Coïncidence, à coup sûr. Mais j’avoue que j’aimerais bien voir la couverture de mon livre à la place du héros du film, aussi sexy la gueule de Bruce Willis soit-elle !

 

A-Good-Day-To-Die-Hard.jpg

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Mes écrits : Poids Plume

Repost 0
Commenter cet article