Les 7 mercenaires – 75 répliques pour Steeve McQueen, 1 film culte, 1 remake en projet…

Publié le 25 Juin 2012

 

 Premiers noms murmurés pour le remake des “Sept Mercenaires”

 

 

 

 

Le 13/06/2012 à 12h43 - Mis à jour le 13/06/2012 à 12h58

 

Tom Cruise semble de plus en plus proche de faire partie du casting du remake des Sept Mercenaires, projet de la MGM, dans la peau du rôle tenu par Yul Brynner en 1960. Il se murmure que le studio hollywoodien voudrait maintenant approcher Matt Damon, Morgan Freeman et Kevin Costner pour compléter l'affiche et reprendre les rôles de Steve McQueen, Eli Wallach et James Coburn, selon The Sun. Rumeur à prendre avec précaution, donc.

 

 

 

Télérama

 

 

 

1960. Grève des scénaristes et un film à préparer vite avant que les plumes ne s’envolent. Basé sur l’histoire des 7 samouraïs, le film de John Sturges n’a rien à voir avec l’original. C’est un western, donc peu de mots, mais des regards d’acier, de la virilité, des coups de feu… Presque pas besoin de scénariste finalement !

Steeve McQueen débute alors au cinéma et doit se débrouiller, avec un script de 75 répliques pour lui en presque deux heures de film, pour se faire remarquer.

Il joue ainsi de petits stratagèmes pendant le tournage pour que les regards se tournent vers sa personne et non vers celui qui parle (notamment Yul Brynner), et on le voit bouger son chapeau à tout va et faire des gestes qui semblent tellement naturels…. Il explose littéralement dans ce film avec un rôle quasi-muet, de même que d’autres acteurs encore moins bien servis par l’écriture des dialogues, comme James Coburn ou Charles Bronson (on en retrouve une bonne partie dans La Grande évasion d’ailleurs).

 

steve-mcqueen-20070618-271514.jpg

 

Ca donne un film culte, car il relève du western de divertissement, et qu’il est avec sa sortie le dernier western dit classique. Viendront après les westerns spaghettis, auxquels j’adhère moins. J’avais déjà évoqué les westerns sur ce blog, à l’occasion des premiers ragots sur Django Unchained (dernier film de Tarantino qui sortira … en 2013 il me semble), et j’avais déjà pu faire allusion aux Sept Mercenaires, l’un de mes films préférés. Bien qu’il soit sorti avant la naissance de mes parents.

Mais le charme de Yul Brynner avec sa démarche chaloupée dans un jean moulant, les yeux bleus de Steeve, le visage d’ange de ce jeune cow-boy (interprété par un acteur dont c’était le premier rôle) font que je me demande pourquoi le western n’est pas un genre de films qui séduit particulièrement les femmes.

 

 Sauf qu’ils sont tous morts, ces acteurs, sans exception. Et qu’un remake est à l’œuvre… C’est cette nouvelle que je voulais vous faire partager.

 

 

les_7_mercenaires_the_magnificent_seven__7_mercenaires_-les.jpg

 

 

la  chronique de Collin et Mauduit sur France Inter ce matin m’a rappelé les points qui font de ce film une friandise gourmande et un bon souvenir du vieux cinéma : la musique tonitruante qui reste en tête, ces beaux gosses, l’histoire simpliste mais développée à l’infini d’un village qu’il faut protéger de brigands ne reculant devant rien, quelques pépites de scènes d’action, des piques d’humour dans les dialogues…

 

Tout ce qui fait qu’aujourd’hui, à la pensée qu’on pourrait faire un remake avec Tom Cruise dans le rôle principal, je suis sceptique.

Quel scénario écrire ? quelle musique composer ? Comment actualiser sans dénaturer ? Comment mettre des mots d’humour dans la bouche de Tom Cruise ?*

 

Histoire à suivre avec vigilance. Parce que Matt Damaon, Kevin Costner et Morgan Freeman, ok, c'est du lourd, mais ça sent la dépoussiération grossière.

 

 

* Tom Cruise est capable d’humour, mais dans des rôles qui l’enlaidissent. On ne l’a jamais vu encore jouer le beau dur avec un brin d’autodérision.

 

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Le Canard se déplume

Repost 0
Commenter cet article

lee 17/10/2015 09:44

robert Vaughn n'est pas mort