Les petits mémoires (ce sont les victimes qui en parlent le mieux)

Publié le 10 Mars 2011

 

« Les petits mémoires », c’est un passage de notre vie. Pression, pleurs, soulagement, découverte ne sont que quelques mots qu’on peut mettre sur un mémoire…. C’est surtout dans cet article une énooooooorme prise de tête, où les aspects techniques (quelle reliure ? quel reprographie ? putin j’arrive pas à mettre les étiquettes) se mêlent au stress lié au temps (il me reste une semaine pour écrire 80 pages, je suis laaaaarge), aux relations avec le directeur de mémoire (il ne sait pas que j’existe), ou tout simplement au ras-le-bol que cette période provoque.

Mais ce sont les victimes qui en parlent le mieux… Aussi ai-je récolté quelques mots, commentaires et réactions d’un peu partout dont (surtout) Facebook, qui a fait office de véritable défouloir jusqu’à aujourd’hui, jour de libération IEPienne. Ainsi que des dessins de Verena. Donc merci à vous tous, que votre coopération ait été volontaire ou non ! N’hésitez pas à rajouter quelques petits mots pour vous défouler. Et puis BANZAÏ !!

 

m2MOIRE é

 

Mémoire 1

 

Mémoire 3...

 

Mémoire 4


n'arrive à écrire son mémoire qu'en écoutant Patrick Sébastien. Le vit bien.

 

"Le mémoire, c'est tabou, on en viendra tous à bout !"

 

 
a travaillé 82h sur son mémoire de 150p depuis vendredi 25 février et peut enfin commencer à dormir 
 
10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars 10 mars
 
1h42 du matin : "Mémoire, mon doux Mémoire, dis moi qui est................EN VACANCES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!" :D
 
Un mémoire à l'IEP d'Aix ou l'art d'enculer les mouches


bla blablabla blabla blabla...  Mince, il y en a trop! bon, je supprime et je recommence...
 
est tellement en stress qu'elle a développé une allergie à son clavier....

 

dormira demain, mais trouve que sa nuit blanche en valait la peine !

 

moi j'envisage sérieusement de me pointer chez *****, et de lui dire "Mme, je peux pas faire votre test de merde la semaine prochaine, je pars en hôpital psychiatrique pour me reposer" :)

 

Je remercie mon chat, pour sa précieuse persévérance dans la chasse aux pieds, ma coloc pour l'intendance soutenue pendant un mois, le bébé des voisins pour m'avoir aidée à me lever, chaque matin. Sans oublier l'humour de Bastien, qui m'a souvent poussée au désespoir.

Ma plante verte pour avoir fermé sa gueule dans mes moments de colère. Les enfants, les amoureux, les vacanciers et tous ces enfoirés qui n'ont jamais su que j'avais un mémoire à rédiger et qui franchement, s'en carraient prodigieusement!

 

et là, lundi 7 mars, 21h30 : "c'est marrant que tu fasses ton mémoire sur ça, c'est exactement mon métier"...

 

Je tiens à adresser mes sincères remerciements à l'IEP d'Aix-en-provence pour la mise en place d'un projet pédagogique réfléchi, facteur d'épanouissement personnel : de la sueur, du sang, des larmes...
Delphine D., chienne fidèle (ou mouton, c'est selon...)

 

22 ans à vivre dans un environnement lubrique, à ne parler que de cul et autres polissonneries. Un Mémoire à rédiger, qui plus est pour Sciences-Po… Le sérieux doit reprendre le dessus. Mais chassez le naturel, il revient au galop ! Allions l’utile à l’agréable et réalisons celui-ci sur le même thème de prédilection. On en change pas une équipe qui perd ^^

 

Rédigé par t-as-vu-ma-plume.over-blog.com

Publié dans #Exutoire

Repost 0
Commenter cet article