Quand ton livre fait partie du patrimoine local…

Publié le 21 Mars 2013

 

La 19ème journée des écrivains à Trets s’est très bien passée… pour une journée de dédicaces.

C’est vrai que, même quand on est confronté à l’excitation des premières dédicaces et des premiers salons (car je suis loin d’être expérimentée en la matière), rester le cul sur une chaise pendant des heures, derrière ses bouquins comme un vulgaire mannequin de plastique en vitrine d’une boutique de vêtements, et attendant que des visiteurs se transforment en clients, ce n’est pas très drôle.

 

Mais il y a ces quelques bonnes nouvelles qui réjouissent.

 

D’une part, de jolies rencontres avec des érudits de la cuisine et livres recettes, des polars, des archives de tous les crimes commis dans la région PACA et de l’histoire de notre belle Provence.

 

La moyenne d’âge, tant dans les exposants que les visiteurs, était, disons, (bien) plus élevée que mes 23 balais, mais cela n’a finalement pas été si gênant que ça.

 

Quelques ventes, beaucoup de curiosités et d’échanges, et surtout, l’acquisition de Nouvelle Lune par la Bibliothèque Méjanes, en deux exemplaires. Le premier sera destiné au fond patrimonial, qui rassemble les écrits sur la Ville, et le second sera disponible auprès du public.

nouvelle-lune-434122-250-400

 

C’est pas beau ça ?

 

Voilà, suite à cette journée, j’ai complètement revu les prochaines étapes de ma petite vie littéraire, et me consacre à la suite de la nouvelle Le Parfum d’un jardin secret.

Le polar d’Amsterdam, je le laisse un peu au repos.

Affaire à suivre donc.

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Mes écrits : Poids Plume

Repost 0
Commenter cet article