Revue de presse d'une journée de merde

Publié le 21 Janvier 2012

 

Pour une journée de merde, c’était une journée de merde. Ce vendredi 20 janvier valait bien un vendredi 13, je trouve…


RIP les 72 minutes

 

En plus des deux A du mot Mégaupload, ce sont toutes les lettres qui partent en même temps. Certes, on ne va pas déplorer le fait que des gens qui font du commerce sur le partage d’œuvres dont ils ne détiennent aucun droit voient leur activité stoppée.

Mais si on évite de mettre tous les œufs dans le même panier et qu’on enlève la problématique des films téléchargés, je me demande quel est le mal à vouloir regarder une série en streaming et qui, de toute façon, passera dans trois ans en France, et sachant qu’on paye notre abonnement Internet… de même pour ceux qui ont stocké des documents sur Mégaupload, activité tout à fait légale celle-là, et ont tout perdu d’un coup…

 

 

« Something told me it was over… »

 

 


 

 Bref, disons qu’on va s’écouter de la musique. Sauf que là, une diva, qui aura inspiré et envoûté des générations, s’est éteinte ce vendredi. Et ça me laisse sans voix mais pleine de tristesse. La belle et grande Etta James a succombé à l’âge de 73 ans devant une leucémie, et ses titres I miss you, I just wanna make love to you, At last, ont résonné sur les ondes hier en son hommage.

Je crois qu’elle était dans les derniers de cette fameuse clique de chanteurs promus par le label Cadillac Records (dont on a fait un film avec Adrien Brody et Beyoncé) :

 

 


 

 

 

« Le plus mauvais match de ma carrière internationale » - N. Karabatic

 

Bref, pour se défouler, un peu de sport ?

Fan de handball, me voilà devant l’euro et les commentaires actualisés toutes les minutes du journaliste du monde. La tension est là, les Bleus passent devant, se font rattraper, se heurtent à un gardien de ouf et se prennent pas mal de transversales. Pour arriver à la 57ème minute, avec 2 buts d’avance pour les Hongrois, et ce commentaire :

"57'. Il reste 3 minutes et 34 secondes. Ce n'est pas beaucoup."

Ça veut dire ce que ça veut dire et je vous épargne le dénouement.

 

21-janvier-copie-1.jpg

 

Oh oui, libérez-nous !

 

Bref, soyons sérieux et laissons tomber toutes ces futilités pour retourner vers la réalité. Oui, vous savez, ce qui est important, le triple A et tout ça. Et quelle bonne nouvelle ! L’Italie va peut-être s’en sortir !

Vraiment ? Voir l'article du Monde:

« Le gouvernement de Mario Monti a adopté, vendredi 20 janvier, un vaste plan de libéralisation de l'économie italienne lors d'un conseil des ministres fleuve de plus de huit heures, a-t-on appris de source gouvernementale. Ce plan, destiné à lever les obstacles qui freinent la croissance du pays, empêtré dans la crise de la dette, suscite l'hostilité des nombreuses corporations touchées.

Taxis, pharmacies, transports publics locaux, distribution d'essence, gaz, professions libérales, assurances ou encore banques : les secteurs qui seront plus ouverts à la concurrence sont en effet nombreux. »

 

Super, et nous maintenant, on fait comment pour rêver ?

 

Something told me it was over
When I saw you and her talkin'
Something deep down in my soul said, 'Cry, girl'
When I saw you and that girl walkin' around

Whoo, I would rather, I would rather go blind, boy
Then to see you walk away from me, child, no

Whoo, so you see, I love you so much
That I don't wanna watch you leave me, baby
Most of all, I just don't, I just don't wanna be free, no

Whoo, whoo, I was just, I was just, I was just
Sittin here thinkin', of your kiss and your warm embrace, yeah
When the reflection in the glass that I held to my lips now, baby
Revealed the tears that was on my face, yeah

Whoo and baby, baby, I'd rather, I'd rather be blind, boy
Then to see you walk away, see you walk away from me, yeah
Whoo, baby, baby, baby, I'd rather be blind...

 

 

PS : A partir de maintenant et ce jusqu’à la clôture des votes, je me permettrai de vous rappeler que vous pouvez me soutenir, avec mon roman Nouvelle Lune sélectionné pour le festival de polar Plume de Glace, en me mettant une bonne note (de 1 à 5) et en mentionnant une adresse email valide. C’est ici que ça se passe. Si vous souhaitez me soutenir même sans voir lu…faites quand-même. Merci d’avance ! 

Rédigé par t-as-vu-ma-plume

Publié dans #Exutoire

Repost 0
Commenter cet article